header small

Prunes amères

Yves Horeau, L’Harmattan, 2008, 300 p., 27 €
Le titre demande explication. « Se battre pour des prunes » date de la deuxième croisade et de croisés fourvoyés dans les vergers de prunes.

Ici l’expression s’applique aux Français engagés dans la guerre d’Algérie. Les deux héros que l’auteur met en scène, idéalistes l’un et l’autre, commencent à l’opposé : l’un est « Algérie Française », l’autre sympathisant du FLN,  Front de Libération National. Ils seront tous deux déçus, et tragiquement. Triste ? Bien sûr ! Les prunes amères sont algériennes.
Claude Le Borgne

Les écrivains combattantsLes Écrivains Combattantsapollinaire

18, rue de Vézelay 75008 PARIS - Tél : 01 53 89 04 37 - Fax : 01 53 89 04 00
aec(a)unc.fr
Relations | Mentions légales | Contact | Plan du site
Création du site internet Com' C'est Simple Agence de communication 91Com' C'est Simple !

Les Écrivains Combattants

18, rue de Vézelay 75008 PARIS - Tél : 01 53 89 04 37 - Fax : 01 53 89 04 00
aec(a)unc.fr
Mentions légales | Contact | Plan du site | Création Com' C'est Simple Agence de communication 91Com' C'est Simple !