header small

Napoléon. Le faux pas espagnol

Jean-Claude Lorblanchès. L’Harmattan, 2009, 170 p. 16 €
La conquête de trop ! L’affaire espagnole ne devait  être qu’une promenade militaire dans un pays qui depuis 1792 ne s’oppose pas à la France.

Mais un gouvernement n’est pas toujours l’expression des sentiments populaires. Devant l’armée impériale va se dresser le patriotisme de la guérilla. Napoléon peut essayer de régler le problème, mais les querelles dynastiques lassent un peuple accroché à sa terre. L’Espagne est une épine dans le flanc de l’Empire et finalement l’affaiblit. Au prix d’une  déstabilisation de ce qui fut le premier État d’Europe. Paradoxe, c’est la monarchie française retrouvée qui ira imposer le libéralisme à la monarchie absolue espagnole. Ce livre illustre bien que tout régime trouve ses limites.
H.T.

Les écrivains combattantsLes Écrivains Combattantsapollinaire

18, rue de Vézelay 75008 PARIS - Tél : 01 53 89 04 37 - Fax : 01 53 89 04 00
aec(a)unc.fr
Relations | Mentions légales | Contact | Plan du site
Création du site internet Com' C'est Simple Agence de communication 91Com' C'est Simple !

Les Écrivains Combattants

18, rue de Vézelay 75008 PARIS - Tél : 01 53 89 04 37 - Fax : 01 53 89 04 00
aec(a)unc.fr
Mentions légales | Contact | Plan du site | Création Com' C'est Simple Agence de communication 91Com' C'est Simple !